Basé sur le concept Rubixhome

Le résumé du projet

Programme : Construction de 37 logements + parking sous-sol Phase : Études en cours Aménageur : SEMSAGES Maître d’Ouvrage : VINCI IMMOBILIER Architectes : CR&ON Architectes

Bureaux d’Etudes : CTG – BET Structure / ITF – BET Fluides + HQE / EA2C – Économiste Mission : Base + Exé Surface : 2 485 m² SP Montant des travaux : 3,2 M € HT (1400€ HT/m² SHAB)

Le projet du bâtiment B4 propose trois objectifs complémentaires : – Associer à chaque logement un grand espace extérieur, balcon ou terrasse d’une dimension égale à celle du séjour offrant des usages calqués sur ceux de la maison individuelle. – Modifier l’image stéréotypée du logement en ville par des jeux d’échelles et des traitements architecturaux spécifiques à ces espaces extérieurs. – Mettre en oeuvre un système constructif garant d’une économie de construction et d’une performance énergétique durable.

Des jardins suspendus à tous les étages : Les terrasses en quinconce investissent les angles du volume et rythment son élévation. Leur alternance décalée dédouble l’échelle du volume qui se lit comme un R+3 là où s’élève un R+7. Les sous faces des terrasses habillées d’un inox poli brillant troublent la lecture de leur plancher. Les garde-corps en verre opalin assurent l’intimité de ces lieux. Un seul arbre par terrasse suffit à faire du projet ce village vertical aux jardins suspendus.

[ux_text text_pos= »center » height= »auto » text_align= »center » text_color= »dark » padding= »0px »]

À LA LOUPE

[/ux_text]

Situation et plan masse

Densité et logement collectif en ville

Le discours sur la densité anime particulièrement les échanges entre les élus, les aménageurs, les constructeurs et les habitants de la ville ou du quartier. Elle est, dans une certaine mesure, économiquement nécessaire et participe à une gestion durable du territoire.

Cette caractéristique de la ville (d’aujourd’hui), et particulièrement à Grenoble dont le territoire est limité par les massifs montagneux qui la borde, doit être discutée et négociée avec les habitants, les riverains et les futurs résidents.

Elle est, en effet, associée aux grands ensembles, au béton, qui ont produit les images urbaines négatives que l’on connait. De plus, à tort ou à raison, mais voulu par tous ou presque, en particulier pour des raisons économiques, les logements collectifs proposés sont de plus en plus petits.

Pour ces futurs habitants, il nous semble important de proposer une vision différente de la ville, associée à un logement individualisable et appropriable sur un mode proche de celui de la maison individuelle. La ville dense doit donc proposer des contreparties concrètes, à l’échelle du logement.

Les logements à terrasse, des espaces extérieurs pour tous

Le projet de l’ilot B4 propose une terrasse pour chaque logement :

– Une terrasse associée au séjour et qui en double la surface. – Une terrasse qui crée un lieu de vie cuisine-séjour- jardin de 50 m2. – Une terrasse bien orientée, sud-est, sud ou sud-ouest. – Au calme sur le cœur d’ilot. – Un garde-corps en verre opale qui en préserve l’intimité. – Une véritable pièce extérieure qui communique totalement avec l’ensemble séjour cuisine par une large baie vitrée de 3 m de largeur. – Un même sol entre dedans et dehors, sans seuil grâce à la structure autonome des terrasses, désolidarisée de la structure de l’immeuble.

– Un espace extérieur de 5m de hauteur sous plafond par la disposition en quinconce des terrasses. – Un jardin suspendu, appropriable et « customisable », sous contrôle d’un règlement de copropriété qui définit des principes simples d’aménagement. – Un arbre dans un pot lumineux, offert, pour végétaliser l’immeuble dès sa livraison. Un arbre qui profite de la double hauteur pour se développer. – Un arbre en pot lumineux qui, en toute saison, étend la surface du séjour sur la terrasse par la simple perception de la lumière qui l’habite. – Une image végétale créée par la seule présence d’un arbre par terrasse, sans qu’il soit besoin de charger le trait vert. L’immeuble est arboré, dès l’arrivée des habitants.

Les terrasses alternées qui modifient l’échelle du bâtiment

– Disposition des terrasses des logements en quinconce sur les angles du volume. – Alternance des terrasses et hauteur libre de 5m qui modifient l’échelle du bâtiment. – Perception d’un volume bas, le socle, et d’une tour atypique marquée par ses terrasses d’angles qui offrent une lecture en R+3 à un volume en R+7.

Les trois cercles pour construire économe

Un système constructif économe et performant basé sur une structuration du plan en trois cercles :

Le cercle de la distribution intérieure verticale des personnes et des fluides : escalier, ascenseurs, gaines techniques regroupées au cœur de l’immeuble.

Le cercle des espaces intérieurs, cernés de l’enveloppe thermique qui en garantit la performance énergétique. La géométrie simple de cette enveloppe offre une rationalité de construction et une compacité favorables à l économie de construction, de maintenance et d’exploitation. Construite en béton, isolée par l’extérieur, la structure apporte son inertie aux logements et la base d’un confort basé sur la stabilité des températures intérieures.

Le cercle des extensions extérieures, les terrasses. Structure aérienne indépendante, simplement entretoisées sur les façades, elle supprime tous les ponts thermiques, favorisant fortement l’économie d’énergie. Cette désolidarisation offre le réglage altimétrique permettant de supprimer le seuil entre séjour et terrasse et d’offrir une réelle continuité de sol entre dedans et dehors.

Rez de chaussée surélevé et hall traversant

– Hall d’entrée traversant entre l’avenue Marie Reynouard et le cœur d’îlot. La transparence du volume du hall sur deux niveaux rend perceptible le jardin intérieur et fait exister le cœur d’ilot depuis l’avenue. – Un parvis sur l’avenue, protégé de la pluie par le surplomb des étages, inscrit l’angle de rue en creux et distribue le garage à vélo et le local poubelle. – Les logements du rez de chaussée sont surélevés par rapport à l’avenue et aucun ne s’ouvre sur cette orientation. – Les 4 logements du rez de chaussée disposent d’un jardin privatif sur le cœur d’îlot.

Une terrasse pour chaque appartement

– Tous les logements de la tour disposent de l’ensemble séjour – cuisine – terrasse , espace intérieur – extérieur de 50 m2, unis par un sol continu sans seuil et une baie vitrée de 3 m de large. – La disposition de ces terrasses en quinconce offre une hauteur de 5m sous plafond aux terrasses. – Cette hauteur et l’ouverture des baies vitrées ouvrent les séjours à l’ensoleillement d’hiver. – La superposition haute des terrasses et les casquettes du dernier niveau offre une bonne protection de la pluie aux espaces extérieurs. – Le débord des terrasses permet de protéger les séjours de l’ensoleillement d’été. – Des blocs-baies avec volets roulants projetables protègent les orientations exposées des chambres. – L’intimité de chaque terrasse est préservée : le volume de l’appartement situé au-dessus de la terrasse d’un logement ne dispose pas de fenêtre ouvrant sur la terrasse inférieure. Les fenêtres des chambres du niveau supérieur à la terrasse sont décalées et équipées de pare-vue latéraux sur les terrasses inférieures. – Les T2 du socle en façade sud disposent de balcons filants sur le jardin intérieur.

Organisation des logements

– Les niveaux courants du socle distribuent 7 logements chacun. – Tous les logements disposent d’une double orientation. Seuls 6 T2 sont mono-orientés, 4 sur le cœur d’ilot au sud, 2 sur Marie Reynouard. – Les niveaux courants de la tour se distinguent en étage pair et étage impair selon la position des terrasses. Ils distribuent chacun 4 T3 à double ou triple orientation. – Tous les logements à partir du T3 proposent le choix entre cuisine-séjour ouvert ou cuisine indépendante, selon le souhait des acheteurs. – Tous les séjours sont orientés au sud, à l’est ou à l’est. – Le volume sur l’avenue Marie Reynouard déborde du volume sud. Il offre aux appartements, en plus des orientations est et nord ou ouest et nord, une troisième exposition directe au sud pour la fenêtre des cuisines.

– La ventilation naturelle d’été est assurée pour 32 logements par cette double et triple orientation. – L’organisation des appartements distingue une zone jour et une zone nuit, accessibles depuis une circulation d’entrée. – Les différents types de logements offrent des surfaces variables, type compact ou type large, qui permet aux acheteurs de calibrer leur surface et leur investissement. – Tous les logements, excepté 2 T2 ouvrent leur séjour au sud à l’est ou à l’ouest, ensoleillement direct et apports solaires gratuits. – La structure porteuse constitue les séparatifs entre logements. L’absence de refend dans le volume des appartements permet de répondre aux évolutions souhaitées par les acheteurs ou lors de reventes ultérieures.

Granulométrie

Le projet propose 37 logements, pour une surface de plancher de 2 510 m2. Afin d’offrir le choix aux futurs acquéreurs, les différents types de logement proposent des surfaces variable :

– 24 % de T2, de surfaces variables : 41,2, à 44,9 m2. – 51 % de T3, de surface variable de 57,1 à 67,8 m2. – 22 % de T4, de surface variable de 71 à 83,3 m2. – 3 % de T5, un appartement de 99,40 m2.

T2T3T4T5TOTAL
Niveau courant R+3/R+70182020
Niveau courant R+1/R+2806014
RDC11013
TOTAL9198137
%24%51%22%3%100%

Une volumétrie conforme au plan guide de l’ilôt

Le projet assemble les deux volumes souhaités par le plan guide, un socle et une tour (!). Un double bandeau blanc dessine l’horizontale du socle, accueille et protège l’intimité des balcons des petits logements. Au-dessus, la façade sud de la tour calepine ses panneaux de stratifié compact gris dans le rythme des fenêtres des chambres.

Structure béton et isolation par l’extérieur

La structure de l’immeuble est en béton, enveloppe du bâtiment et séparatifs entre logements. Elle apporte :

– L’inertie utile au confort et à l’économie d’énergie. – La masse nécessaire à l’acoustique. – L’utilisation d’un produit fabriqué localement. – Une technique de construction maîtrisée par le plus grand nombre d’entreprises locales.

Cette structure est isolée par l’extérieur, bardage stratifié compact en façade sud, enduit minéral sur les autres façades.

Parking

Le parking du bâtiment B4 est couplé avec celui du batiment B5 qui lui offre la rampe d’accès, dans le secteur sud de l’ilot. Le projet propose 36 places de stationnement boxées.