Le résumé du projet

Programme : Construction d’une école élémentaire de 10 classes dont 2 pouvant accueillir des grandes sections de maternelle dans le quartier Hoche De Bonne de Grenoble
Phase : Début du chantier Octobre 2018
Maître d’Ouvrage : Ville de Grenoble
Architectes : CR&ON Architectes

Mission : Base + Exé
Bureaux d’Etudes : VESSIERE & CIE – Structure / CET – Fluides, Cuisine, SSI / EA2C – Economie / CANOPEE – HQE / MMO – VRD SQUARE PAYSAGE – Paysagiste
Surface : 1 810 m² SP
Montant des travaux : 4.6 M€ HT

 

Entre rue et parc, l’école Hoche rassemble huit classes élémentaires dans un monolithe vertical de deux niveaux, posé sur un socle en rez-de-chaussée où s’installent deux classes maternalisables, le restaurant scolaire et la salle polyvalente. Surélevé d’un étage technique ce monolithe gagne de l’élancement et la force d’affronter le pignon de l’hôtel et d’en prendre la mesure. Ce face à face construit le passage vers le parc et guide vers l’entrée de l’école, sécurisée au coeur du jardin, à la croisée des allées piétonnes. La terrasse sur rue qui couvre la salle polyvalente accueille cinq arbres de courtes tiges, installés en jardinière, l’école installe ainsi son propre paysage, qu’elle offre à sa salle de lecture et aux salles d’activités. Face au parc, la terrasse du socle et la couverture du préau accueillent un jardin pédagogique. C’est le lieu d’un projet d’école pour développer activités et animations pédagogiques sur les thèmes très actuels de l’agriculture urbaine, des ressources alimentaires et de la nature en ville.

 

L'école Hoche, entre rue et parc

Côté rue, la ville : Circulation automobile, immeubles hauts, trottoirs généreux animés par l’école Jules Verne.

Côté parc, la nature domestiquée : Esplanade, pelouses accueillantes, terrains de sport et chemins de traverse, grands arbres. Entre rue et parc, l’école Hoche rassemble huit classes élémentaires dans un monolithe vertical de deux niveaux, posé sur un socle en rez de chaussée où s’installent deux classes maternalisables, le restaurant scolaire et la salle polyvalente.

Construire la rue en crescendo vers l'hôtel

Face aux volumes hauts de la rive Nord de la rue, l’école complète l’alignement de la rive Sud, entre le petit gabarit de l’école Jules Verne et le volume imposant de l’hôtel Okko. La prise de hauteur progressive se construit depuis le  simple rez de chaussée des classes maternalisables vers les deux niveaux de classes élémentaires. Surélevé d’un étage technique ce monolithe gagne de l’élancement et la force d’affronter le pignon de l’hôtel et d’en prendre la mesure. Ce face à face construit le passage vers le parc et guide vers l’entrée de l’école, sécurisée au coeur du jardin, à la croisée des allées piétonnes.

Végétal et minéral, les deux visages de l'école Hoche

Côté rue et côté parc. Face à cette dualité forte de positionnement, le projet propose deux matières, le végétal et le minéral.

Elles caractérisent l’ouvrage en horizontalités vertes et verticalités ocre. L’aspect unitaire du projet est préservé, les fonctionnalités sont singularisées, et la restitution du parc, premier cadeau de l’école à son quartier, s’y exprime sans artifice.

Un projet novateur sur la qualité de l'air

Le projet de l’école Hoche est lauréat de l’appel à projet Manag’R sur la Qualité de l’Air Intérieure (QAI). Cette démarche est expérimentale et vise à maintenir un haut niveau de vigilance sur la thématique de la qualité de l’air intérieure. Elle couvre toutes les étapes de l’acte de construire, de la programmation à la vie en oeuvre.

 

Des performances BEPOS

L’opération ne fait pas l’objet d’une demande de labélisation BEPOS officielle (Bâtiment à Energie Positive). Toutefois, des études spécifiques menées par l’équipe de maîtrise d’oeuvre en phase conception permettront de labéliser ultérieurement le bâtiment sous la dénomination « BEPOS Effinergie 2017 – niveau E3 ».

L'école Hoche au Street Art Fest

Spacejunk, association de centres d’art, et CR&ON ont organisé une intervention d’artistes de streetart, lors du Street Art Fest de Grenoble 2018, le 30 juin et le 1er juillet. L’œuvre réalisée par plusieurs graffeurs a suscité l’intérêt de la part des riverains et passants pendant tout le week-end et a constitué un des évènements de clôture du festival 2018. Financée par la Ville de Grenoble, la fresque anime la palissade de chantier de la future école Hoche. Elle constitue le premier acte de sa préfiguration et le partage d’une expérience inédite et in situ de ce nouvel équipement.

Axonométrie