Le résumé du projet

Programme : Construction du siège social de Delta Groupe. Bâtiment tertiaire à énergie positive visant à l’autonomie.
Phase : Livré en Mars 2017
Maître d’Ouvrage : Delta Groupe
Architectes : CR&ON Architectes

 

Bureaux d’Etudes : SERBA – Structure + Economiste + VRD / ITF – Fluides + Développement durable
Mission : Base
Surface : 4 411 m² SP
Budget prévisionnel : 5,7 M€ HT

 

 

Le projet Deltagreen place ces fondamentaux au centre de sa conception :

– Privilégier les orientations Sud et Nord, propres à l’optimisation des ressources naturelles : découpes de l’emprise constructible pour constituer les façades orientées.

– Développer la flexibilité du bâtiment, aménagements et système constructif, pour accueillir les gens et leur besoins d’évolution : conception d’un système constructif « ni mur ni poteau » produisant des plateaux libres.

– Face à la première consommation d’énergie que constitue l’éclairage artificiel, les espaces de travail ont été dimensionnés en fonction de la pénétration idéale de la lumière naturelle.

 

Les objectifs de Deltagreen

Les étapes clés de la conception

Implantation

Les 3 objectifs ont orienté le projet dès son implantation. Investissement de la totalité de l’emprise constructible et implantation des lignes de direction Nord et Sud.

Découpe

Découpes de l’emprise constructible pour constituer les façades orientées Nord et Sud. Privilégier celles-ci pour optimiser les apports solaires, et maximiser les espaces traversants.

Orientations

Obtenir le maximum de linéaire de façade au Sud et au Nord. Les façades Est et Ouest sont opaques pour limiter le vis-à-vis et les apports solaires difficile à gérer.

Structure

Conception d’un système constructif « ni mur ni poteau » produisant des plateaux libres pour la flexibilité des aménagements intérieurs et celle de l’enveloppe.

 

 

Eclairage naturel

Un accent très important a été mis sur l’éclairage naturel au sein de DeltaGreen. 78% de la surface des plateaux est à la lumière naturelle, mais mieux, 100% des espaces de travail le sont, quelque soit le type de disposition choisie (bureaux fermés ou open space). Outre les réductions de consommation énergétique permises par la diminution de l’éclairage artificiel, c’est aussi le gain en confort des usagers qui a été pensé. Des casquettes en façade sud diminue l’apport énergétique solaire estival tout en permettant au bâtiment de capter un maximum d’énergie solaire en hiver. Pour obtenir ces résultats, voici les facteurs principaux de conception :

  • les optimisations d’orientations des façades, le maximum au nord et sud
  • la découpe du bâtiment, faisant varier l’épaisseur des plateaux de 12,2 à 14 mètres au maximum
  • la hauteur de 3,3 m entre les dalles pour faire pénétrer la lumière au plus loin
  • l’absence de linteau en façade grâce au système ni mur ni poteaux

Galerie

Flexibilité

L’aménagement des plateaux est complètement libre du fait de l’absence de mur de refend ou de poteau. Chaque niveau peut accueillir jusqu’à trois entités autonomes sur une surface utile de 1100 m² ce qui rend le bâtiment flexible dans sa configuration et son occupation. Le système constructif permet cela par une trame de façade de 1m35. Avec une profondeur de 4m70 nous obtenons un bureau de 12 m² pour une double trame. Grandes possibilités de variation des surfaces grâce à l’utilisation de la trame de 6 m² avec la possibilité d’avoir des demi-trames de 3 m².

 

 

 

Autonomie

DeltaGreen est un bâtiment à énergie positive qui vise à l’autonomie énergétique. Cet objectif a été intégré dès le début de la conception. Les notions présentées précédemment, comme la découpe du volume et le travail sur l’éclairage naturel ont un impact direct sur les apports énergétiques solaires en hiver et la consommation d’énergie par l’éclairage artificiel.

Outre ces éléments, c’est évidemment la forte isolation thermique du bâtiment et l’inertie de sa structure béton qui limitent les besoins en chauffage. Celui-ci est réalisé au moyen d’une pompe à chaleur sur nappe. Les dalles apparentes au-dessus des postes de travail (le faux-plafond étant limité à l’emprise des circulations) apportent l’inertie thermique de la masse des planchers pour favoriser le confort thermique.

Enfin, la toiture héberge plus de 1000 m² de panneaux photovoltaïques qui compensent l’intégralité des consommations énergétiques du bâtiment.

Une partie de l’électricité produite par la centrale photovoltaïque est stockée dans une cuve à hydrogène, dispositif mis en oeuvre par PowiDian.

Axonométrie

Maquette numérique BIM, modélisée dès la phase concours

Photos ©S.Chalmeau et ©CR&ON